Anonymat impossible sur Internet
publiziert: Dienstag, 26. Sep 2000 / 11:33 Uhr

Berne - Ceux qui comptent sur Internet pour pouvoir agir de manière anonyme devraient y regarder à deux fois. A chaque pas, ils laissent des traces sur le réseau. Ces indices peuvent permettre à la justice d'agir contre eux.

Hans Müller (nom modifié) en a fait la pénible expérience. Ce Suisse utilisait un service de courrier électronique gratuit aux Etats-Unis pour régler de manière anonyme - du moins le croyait-il - un différend avec son ancienne cheffe.

Depuis une boîte aux lettres créée sous un pseudonyme, il envoyait aux connaissances et collègues de son ancienne supérieure des messages diffamatoires. La police n'a toutefois pas mis longtemps à déterminer son identité.

L'internaute ignorait que les services de courrier électronique gratuit inscrivent toujours dans les messages l'adresse sur Internet du fournisseur d'accès de l'utilisateur, sous la forme d'une suite de plusieurs chiffre. Il suffit de consulter le journal de bord du fournisseur pour trouver qui a réellement envoyé le message.

M. Müller devra répondre de ses actes devant la justice. Son cas n'est pas unique: nombre d'internautes pensent à tort que le réseau leur permet d'agir de manière anonyme. La plupart des sites et fournisseurs d'accès tiennent à jour un journal de bord où sont consignées les adresses des internautes qui se connectent.

En Suisse, les fournisseurs d'accès sont tenus par la loi de mettre, le cas échéant, ces données à disposition de la justice. Mais si le fournisseur d'accès est domicilié à l'étranger, cette disposition devient difficile à faire appliquer. Il faut passer par une demande d'entraide judiciaire, dont le traitement est généralement très long.

En outre, la diversité des législations sur la planète complique le travail de la police. Un exemple: la propagande raciste est punie en Suisse mais autorisée aux Etats-Unis au titre de la liberté d'expression. Ces derniers refuseraient donc une demande d'entraide concernant un site raciste hébergé sur leur territoire, même si son exploitant habite en Suisse.

La législation américaine affaiblit aussi le droit à la protection des données prévu en Europe. En Suisse comme sur le reste du continent, des lois précisent dans quel cadre des données peuvent être récoltées et utilisées. Rien de tel aux Etats-Unis, où les exploitants de sites Internet peuvent faire pratiquement ce qu'ils veulent.

Et les internautes donnent, volontairement ou non, passablement d'informations sur eux. Il y a d'abord ces formulaires où ils doivent donner leur identité avant de pouvoir utiliser un service.

Là, le danger reste limité, dans la mesure où il n'est pas nécessaire de donner sa véritable identité. Mais si on le fait, il faut prendre en compte le risque de voir ces données vendues aux exploitants d'autres sites.

Un autre problème vient des «cookies», des codes laissés par les sites sur l'ordinateur de l'utilisateur pour pouvoir l'indentifier plus tard. Cela permet de conserver une configuration ou un mot de passe, mais aussi de remplir une base de données sur les habitudes de l'internaute.

Il est possible de demander au logiciel de navigation de refuser les «cookies», mais nombre de sites bloquent alors de nombreuses fonctions. Une méthode plus efficace pour se protéger reste les sites conçus à cet effet, comme «http://www.anonymiser.com».

Ils servent de relais pour accéder aux autres sites, mais en cachant l'identité et l'adresse sur Internet de l'utilisateur. Ces services ne sont toutefois pas fiables à 100 % et ils ralentissent l'accès au réseau. La méthode la plus sûre pour garder l'anonymat reste d'utiliser des terminaux Internet publics.

(sda)

.
Digitaler Strukturwandel  Nach über 16 Jahren hat sich news.ch entschlossen, den Titel in seiner jetzigen Form einzustellen. Damit endet eine Ära medialer Pionierarbeit. mehr lesen 21
Buchhaltung: Digital oder in Papierform?
Buchhaltung: Digital oder in Papierform?
Das Ausstellen einer Rechnung ist in der Schweiz rechtlich genau geregelt. Besonders Jungunternehmer und Startups sehen sich zu Beginn mit einer grossen Zahl verschiedener Anforderungen in diesem Bereich konfrontiert. Dabei herrscht Unklarheit darüber, welche Fallstricke tatsächlich beachtet werden müssen, um ein gesetzlich gültiges Papier abzugeben. Wir haben den Fokus deshalb auf die wichtigsten Grundlagen gelegt, die es zu beachten gilt. mehr lesen 
Schiedsgericht-Entscheide nach UDRP bei der WIPO  Um unsere Kunden vor unliebsamen Überraschungen zu schützen, haben wir bei domains.ch begonnen pendente und abgeschlossene Schiedsgerichtentscheide zu Domains zu sammeln. Aktuell verfügen wir über mehrere zehntausend Entscheide die bei der WIPO gefallen sind. mehr lesen  
Schiffsunglück  Florenz - Kapitän Francesco Schettino ist mehr als vier Jahre nach der Havarie der «Costa Concordia» auch in zweiter Instanz zu 16 Jahren und einem Monat Haft verurteilt ... mehr lesen
Francesco Schettino: Weil er das Schiff verliess, wurde er als  «Käptain Feigling» verspottet.
Reaktionär  Bern - Gegen die geplante Stiefkindadoption für Homosexuelle regt sich Widerstand. Sollte das Parlament das neue Adoptionsrecht in der vorliegenden Form verabschieden, will ein überparteiliches Komitee aus den Reihen der SVP, CVP und EDU das Referendum ergreifen. mehr lesen   3
Titel Forum Teaser
 
Stellenmarkt.ch
Kreditrechner
Wunschkredit in CHF
wetter.ch
Heute Fr Sa
Zürich 2°C 5°C wechselnd bewölktleicht bewölkt, ueberwiegend sonnig wechselnd bewölkt freundlich
Basel 1°C 8°C freundlichleicht bewölkt, ueberwiegend sonnig wechselnd bewölkt freundlich
St. Gallen 0°C 4°C wechselnd bewölktleicht bewölkt, ueberwiegend sonnig wechselnd bewölkt freundlich
Bern 2°C 4°C wechselnd bewölktleicht bewölkt, ueberwiegend sonnig wechselnd bewölkt freundlich
Luzern 4°C 5°C wechselnd bewölktleicht bewölkt, ueberwiegend sonnig wechselnd bewölkt freundlich
Genf 4°C 7°C freundlichleicht bewölkt, ueberwiegend sonnig wechselnd bewölkt wechselnd bewölkt
Lugano 7°C 10°C bedeckt, wenig Regenleicht bewölkt, ueberwiegend sonnig trüb und nass anhaltender Regen
mehr Wetter von über 8 Millionen Orten