L'Espagne en voie de devenir un eldorado de 'esclavage sexuel
publiziert: Samstag, 25. Nov 2000 / 12:16 Uhr

Valence - La nuit, leurs néons tapageurs roses, verts ou mauves clignotent sans relâche sur les bords des voies rapides. Les «clubs de carretera», littéralement les «clubs de la route», euphémisme désignant les bordels à bas prix, font depuis longtemps partie du paysage espagnol.

Mais à l'intérieur de ces établissements, dont quelques-uns sont de véritables «supermarchés du sexe» comportant même un service de lavage de voitures pour que les pères de famille puissent justifier leur absence du foyer le temps d'une passe, se cache souvent une réalité sordide: celles des centaines d'étrangères arrachées à leurs pays par ruse et maintenues dans des conditions d'esclavage sexuel.

Selon des statistiques policières évoquées à Valence à l'occasion du Forum mondial contre la violence envers les femmes, 82 réseaux de trafic de femmes ont été démantelés en Espagne en 1999, soit le double de l'année précédente. Toujours en 1999, la police a délivré 861 femmes forcées à se prostituer.

«Le trafic de femmes est un phénomène en constante augmentation en Europe. Une très grande partie de ce trafic concerne la prostitution forcée», indique l'inspectrice de la police espagnole Pilar Alvarado.

Flou juridique

En Espagne, ce trafic est facilité par le flou juridique qui entoure la prostitution. Un flou qui permet à la plupart des «clubs de la route» de prospérer impunément, dénoncent les organisations non-gouvernementales, selon qui la prostitution rapporterait chaque année 6 milliards d'euros aux réseaux proxénètes.

Le proxénétisme ne peut, dans la pratique, être puni que dans les cas avérés de séquestration ou de viol, infractions difficiles à prouver faute de plaintes, même s'il se passe rarement une semaine sans que la police n'annonce la découverte d'un de ces cas flagrants d'esclavage sexuel.

Fin octobre, une enquête a ainsi mis fin à une véritable «entreprise d'importation» de prostituées qui «vendait» pour 15 000 euros aux maisons de passe de tout le pays des femmes, recrutées en Russie et en Colombie sous la promesse alléchante d'obtenir un travail légal et bien payé en Espagne.

Selon un scénario classique, ces étrangères se voyaient confisquer leur passeport dès leur arrivée et contraintes de se prostituer gratuitement pour «rembourser» les frais de voyage avancés par les trafiquants.

Droguées

Elles étaient parfois droguées contre leur gré et violées par les membres du réseau. Ceux-ci, lorsqu'ils jugeaient que les femmes n'accordaient pas suffisamment d'intérêt à leur travail, les frappaient, menaçaient de les «vendre en Afrique» ou les conduisaient sur la côte et faisaient mine de les jeter à la mer.

«Le recrutement se fait parfois par ruse. Mais dans la majorité des cas, du moins en République dominicaine, les femmes sont conscientes qu'elles vont être employées dans l'industrie du sexe», précise Magaly Pineda, qui dirige la principale organisation féministe de Saint-Domingue.

«Elles pensent que cela constitue une sorte de péage pour s'installer dans le pays, qu'elles vont trouver autre chose au bout de deux mois, voire tomber sur un client millionnaire qui les demandera en mariage. Les séries télévisées à l'eau de rose entretiennent ce mythe.

Mais une fois sur place, les possibilités d'échapper au réseau pour travailler légalement sont minces». L'une des seules façons pour une prostituée de se soustraire aux griffes du proxénète est d'avouer à la police qu'elle est employée contre son gré.

Discipline

«Mais elles ne le reconnaissent jamais!» s'insurge l'inspectrice Alvarado. «Il existe dans ces réseaux une espèce de discipline qui inspire aux prostituées une terreur perpétuelle. Il n'y a pas moyen d'obtenir une déclaration qui incrimine la personne qui les exploite». «Alors, d'un point de vue légal, tu ne peux absolument rien faire», soupire-t-elle.

(la/sda)

.
Digitaler Strukturwandel  Nach über 16 Jahren hat sich news.ch entschlossen, den Titel in seiner jetzigen Form einzustellen. Damit endet eine Ära medialer Pionierarbeit. mehr lesen 21
Auch das Tabata-Training macht in einer kleinen Gruppe oder mindestens zu zweit gleich viel mehr Spass und spornt an.
Auch das Tabata-Training macht in einer ...
Publinews Tabata ist eine Trainingsform, die aus kurzen Trainingsintervallen besteht. Die Trainingsmethode ist aus den 1990er-Jahren und soll die Trainierenden an ihre Grenzen bringen. mehr lesen  
Publinews Eigentlich ist das Bilder malen sehr einfach. Man muss nur wissen, wie man am besten anfängt. Kinder können am besten malen. Dabei denken diese nicht so ... mehr lesen  
Das Malen ist eine Sache des Kopfes.
Sonnenbrille für den coolen Sommer-Look
Auch in diesem Mode-Jahr dürfen die passenden Accessoires nicht fehlen, um einem Outfit das gewisse Etwas zu ... mehr lesen  
Publinews Unvergessliche Weihnachtsgeschenke  Persönlicher geht's kaum: die schönsten Bilder als einmalige Weihnachtsgeschenke. Für die Liebsten, die (Gross)Eltern, die besten ... mehr lesen  
Titel Forum Teaser
  • paparazzaphotography aus Muttenz 1
    Foto Sanatorio Liebes news.ch Team, es ist für mich eine Ehre dass sie mein Foto des ... Di, 03.01.17 22:12
  • Kassandra aus Frauenfeld 1781
    Motor hinten oder vorne war dem Tram in Basel völlig egal! Ob ein Auto über- oder untersteuert, ist nicht von der Lage des Motors ... Mi, 01.06.16 10:54
  • Mashiach aus Basel 57
    Wo bleibt das gute Beispiel? Anstatt sichere, ÜBERSTEUERNDE Heckmotorwagen zu fahren, fahren sie ... Mo, 30.05.16 11:56
  • zombie1969 aus Frauenfeld 3945
    Zugang "Das sunnitische Saudi-Arabien, das auch im Jemen-Konflikt verstrickt ... So, 29.05.16 22:06
  • zombie1969 aus Frauenfeld 3945
    Pink Phanter-Bande? Am 25. 7. 2013 hat eine Befreiung von Pink Panther-Mitglied Milan ... So, 29.05.16 15:38
  • Kassandra aus Frauenfeld 1781
    ja, weshalb sollte man solches tun? Ist doch krank, Gott zu beschimpfen! Das hat etwas, ... So, 29.05.16 12:12
  • Gargamel aus Galmiz 10
    Warum sollte man überhaupt den Glauben an Gott beschimpfen oder verspotteten? Wie krank ... So, 29.05.16 10:11
  • Kassandra aus Frauenfeld 1781
    Wir sind ja alle so anders als diese "Flüchtlinge". Warum sind auch nicht alle so edel, wie ... Sa, 28.05.16 20:25
Unglücksfälle Zorn über Tötung von Gorilla in US-Zoo Cincinnati - Die Tötung eines Gorillas im Zoo der ...
 
Stellenmarkt.ch
Domain Registration
Möchten Sie zu diesen Themen eine eigene
Internetpräsenz aufbauen?

www.republique.ch  www.discipline.swiss 

Registrieren Sie jetzt komfortabel attraktive Domainnamen!
Domain Registration
Kreditrechner
Wunschkredit in CHF
wetter.ch
Heute Fr Sa
Zürich 13°C 27°C recht sonnigleicht bewölkt, ueberwiegend sonnig recht sonnig recht sonnig
Basel 14°C 28°C recht sonnigleicht bewölkt, ueberwiegend sonnig recht sonnig recht sonnig
St. Gallen 14°C 24°C recht sonnigleicht bewölkt, ueberwiegend sonnig recht sonnig Wolkenfelder, kaum Regen
Bern 13°C 27°C recht sonnigleicht bewölkt, ueberwiegend sonnig recht sonnig recht sonnig
Luzern 15°C 27°C recht sonnigleicht bewölkt, ueberwiegend sonnig recht sonnig Wolkenfelder, kaum Regen
Genf 15°C 28°C recht sonnigleicht bewölkt, ueberwiegend sonnig recht sonnig recht sonnig
Lugano 18°C 27°C gewitterhaftleicht bewölkt, ueberwiegend sonnig recht sonnig gewitterhaft
mehr Wetter von über 8 Millionen Orten